Menu
Menu

Soins diabétiques à Paris 12, proche de Charenton, Vincennes

Le diabète est une maladie qui touche 5.1 millions de personnes en France soit 8% de la population (données OMS 2016). C’est pour cela qu’il est important que la prise en charge de ces patients soit optimale dans tous les domaines de la santé, y compris en pédicurie-podologie.

En tant que pédicure-podologue notre rôle est préventif et/ou curatif et vise à accompagner chaque patient par un bilan complet incluant la gradation podologique.

La gradation podologique consiste à déterminer l’influence du diabète sur le membre inférieur et plus particulièrement au niveau des pieds. En effet, l’excès de sucre dans le sang, appelée glycémie, peut entrainer deux complications rencontrées au niveau des pieds: la neuropathie et l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs.

                           

                        

  • La neuropathie

Elle consiste en une perte de sensibilité au niveau des pieds et est testé par le monofilament 10g qui permet de tester la sensibilité superficielle au niveau de la face plantaire du pied.

Elle peut se traduire par des picotements, fourmillements au niveau des pieds. Cette perte de sensibilité est à prendre au sérieux car elle rend le pied plus vulnérable aux petites plaies qui passent inaperçues car elles ne sont pas douloureuses.

Ces plaies pouvant s’infecter si aucune prise en charge n’y est apportée, c’est l’ulcère ou le mal perforant plantaire. Si celui-ci n’est pas pris en charge à temps il peut entraîner l’infection de l’os en regard de la plaie pouvant conduire jusqu’à l’amputation dans les cas les plus graves.

                     

                          

  • L'artériopathie oblitérante des membres inférieurs
Soins diabétique, artériopathie

Elle se traduit souvent par une absence de pouls au niveau des pieds, voilà pourquoi il est important que le podologue réaliser la prise de pouls. En effet, le diabète est un facteur de risque pour l’artériopathie car il favorise le rétrécissement des artères par dépôt de cholestérol dans les artères du pied. Cette artériopathie pouvant par la suite entraînant un manque d’oxygène au niveau des extrémités du pied ce qui peut être à l’origine d’amputations.

Ces deux pathologies sont donc évaluées par des tests simples effectués par le pédicure-podologue au début de chaque séance.

En fonction des résultats, le professionnel est capable d’établir une gradation podologique qui se présente ainsi :

Grade 0 : Aucune complication

Grade 1 : Neuropathie sensitive isolée définie par la perte de sensation du monofilament 10g

Grade 2 : Neuropathie sensitive et/ou artériopathie des membres inférieurs associées à des déformations importantes du pied

Grade 3 : Antécédents d’ulcérations du pied ou d’amputations.



PRISE EN CHARGE PAR L’ASSURANCE MALADIE

L'Assurance Maladie rembourse les soins prescrits par le médecin et réalisés par un pédicure-podologue pour les diabètes de grade 2 (jusqu’à 4 séances par an) et de grade 3 (jusqu’à 6 séances par an).

Le tarif d’une séance de pédicurie pour ses patients est de 27 € sur présentation de l’ordonnance, qui doit spécifiée les complications associées au diabète, le grade et le nombre de séances dont le patient bénéficie.

                  

SURVEILLANCE QUOTIDIENNE DES PIEDS

Les conseils de votre podologue :

  • Observer l’aspect du pied, à la recherche d’éventuelles lésions (plaies ou ulcères, ampoules, crevasses), signes d’infections ou de déformations des orteils.
  • Observer les ongles : pas trop longs avec le risque de blesser les autres orteils, ou mal coupés : favorisant l’ongle incarné, éviter de se couper soi-même les ongles
  • Observer sa peau pour repérer une éventuelle sécheresse et finesse de la peau, ou la présence de rougeurs ou de corne (signe de frottements ou d’appuis trop marqués).

Comme il est difficile d’examiner le dessous de ses pieds, il est possible d’utiliser un miroir, ou de se faire aider par un proche.

De plus, il est également conseillé de ne pas marcher pieds nus, de passer sa main dans la chaussure avant de l’enfiler, à la recherche de cors étrangers (cailloux par exemple) pour éviter de se blesser en cas de neuropathie et de ne pas se couper les ongles ou d’enlever sa corne soi-même afin d’éviter toute plaie.

Si vous détectez la moindre lésion, ou un élément qui vous paraît anormal, il est recommandé de consulter rapidement votre pédicure podologue à Paris 12 ou votre médecin.

Consultez également :